Exposition Pierre Henry au Musée d’art moderne de la ville de Paris | Poussières d’un soleil de musique éteint

Longtemps les peintures concrètes de Pierre Henry étaient réservées aux visiteurs de sa maison, notamment lors de ses concerts à domicile, ou aux lecteurs du beau livre « La maison de sons de Pierre Henry » de Geir Egil Bergjord (Fage éditions).

Exposition Pierre Henry au Musée d'art moderne de la ville de Paris | photo © alain walther | D.R. oeuvre artiste et ayants droits.
Exposition Pierre Henry au Musée d’art moderne de la ville de Paris | photo © alain walther | D.R. oeuvre artiste et ayants droits.

Depuis quelques semaines et jusqu’au 1er décembre 2013 présente « Pierre Henry – Autoportrait en 53 tableaux ». L’occasion d’aller se frotter à une autre facette de l’imaginaire de ce musicien rare et toujours stimulant. Il suffit de descendre quelques marches, sous l’exposition « Keith Harring », plonger dans les magnifiques collections permanentes du musée, de traverser la partie consacrée au mouvement Fluxus, vous y êtes. Bonne idée d’ailleurs que cette présentation proche de la partie consacrée à Fluxus.

Site du Musée d’art moderne de la ville de Paris

Peindre avec des sons

« Adolescent j’étais attiré par le dessin, la cartographie ancienne, par un équilibre visuel d’objets entre eux. J’ai peinturalisé aussi puis j’ai oublié la peinture devant cette incroyable vocation orientée par mon père : musique toute. J’ai aimé plus tard la peinture des autres. Kandinsky particulièrement. J’ai beaucoup de livre sur les peintres. J’ai connu des peintres, j’ai composé pour eux. Comme Investigations avec Degottex. Depuis mes numérisations, ma fonction doublement créatrice s’est affirmée. Je passai du studio à la cuisine où, sur la grande table, je disposais mes sous-peintures. Les supports ont été inventifs, essentiels. Planches de bois, portes, armoires, tiroirs,…

Puis les composants sont venus. Pas des accumulations, mais des présentoirs, sortes de supports-symboles.

Figures-dessins. Objets sortant de l’abstraction vers une vue intérieure. Alors de nouveaux gestes sont apparus. Ceux de ma lutherie sonore se sont transformés en assemblages, en fixages d’équilibres.

D’autres gestes aussi : détruire. On sait que ces Peintures concrètes viennent de mes appareils devenus obsolètes. Parfois ils marchent encore ! Démontages, destructions, violences engendrant un matériau nouveau (sans colère).

Composants réunis, bouts d’instruments, milliers de rondelles, vis, boutons, poussières d’un soleil de musique éteint.

J’ai assemblé tout ça depuis plus de vingt années. C’est l’envers de mes sons.
J’ai assemblé en contournant, détournant parfois mes formes musicales.
J’ai des noires à soixante, j’ai des bidules en ut, j’ai des autoportraits qui sont calqués sur ma musique.

Ils sont emblématiques de leur origine : console, magnétophone. Ma peinture est une surface techno-archéologique. Il y a dans tout cela une part abstraite plus des comparses inventés et simulés.

Une autre surface naît avec d’autres personnages. rencontre-dialogue-fuite.

Cette recherche du réel, cette dramaturgie du continu est aussi dans mes oeuvres.
Une peinture en relief est contenus dans ma musique.

Des courbures, des spirales : la roue de mon enfance est toujours là. »

Pierre Henry
Extrait du livre « La maison des sons de Pierre Henry »
de Geir Egil Bergjord (Fage éditions)

A noter :  Pierre Henry – Une soirée en trois partie, dans le cadre du Festival Musica à Strasbourg, jeudi 26 septembre 2013 à partir de 19h à la salle des Fêtes de Schiltigheim.

Pierre Henry : le fil de la vie – Cité de la musique à Paris

Publicités

Un commentaire sur « Exposition Pierre Henry au Musée d’art moderne de la ville de Paris | Poussières d’un soleil de musique éteint »

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s